PQP? chocolat

Le WEB LOG 

La strategie gagnante d'apple



1 million d'IPod vendus en presque 2 ans, moins de 3 mois pour l'IPhone et 4 jours pour l'IPad !

Après la sortie aux Etats-Unis de l'IPad le 3 avril dernier, PQP ? décrypte la stratégie bien rodée de la marque à la pomme qui fonctionne de mieux en mieux.

Apple, comme toutes les marques, ne dévoile pas les clefs de sa réussite, mais certains signes ne trompent pas et l'on peut déceler 3 points forts dans sa stratégie globale de marque :

1 - UNE STRATEGIE MARKETING BASEE SUR 5 PRECEPTES

Tout d'abord, chez Apple on ne vend pas un produit, on vend tous les bénéfices liés à l'utilisation de celui-ci : on vend la puissance et la rapidité d'un ordinateur, on vend une navigation Internet totalement sécurisée, on vend des programmes simples et intuitifs dans leur utilisation etc…

Ensuite, on ne s'attaque pas à un marché innovant, on attend d'isoler les besoins à forte valeur ajouté. L'IPhone en est le meilleur exemple par son arrivée plus que tardive sur le marché des smartphones !

Puis on bichonne les premiers utilisateurs car ce sont des « prescripteurs » c'est-à-dire qu'ils participent activement au marketing viral.

Et, comme toutes les marques, on raconte une belle histoire de façon à ce que le consommateur s'identifie et adhère à la marque. Sans cela le produit aura beau être le meilleur sur le marché, il ne se vendra pas ou peu.

Enfin, chez Apple, on va plus loin et c'est en cela que la marque se distingue des autres. Au-delà d'avoir des produits d'une modernité et d'un design jamais mis à l'épreuve, chez Apple on a le souci du détail : un câble d'alimentation magnétique pour ordinateur portable qui permet d'éviter la catastrophe quand on se prend les pieds dans le fil, une télécommande avec laquelle on peu gérer le son ou mettre sur pause à distance, un IPhone livré chargé…

2 - LE BUZZ COMME STRATEGIE DE COMMUNICATION

Le buzz et le marketing viral c'est la technique de communication prisée par la marque. C'est la raison pour laquelle Apple cultive, plus que n'importe qui, la culture du secret et du suspens.

Aujourd'hui avec Internet et les réseaux sociaux les informations circulent si vite que le buzz peut facilement se transformer en « pshit » et c'est la mort assurée du produit.
Alors, la marque impose à tous ses collaborateurs un silence total avant l'annonce de la sortie d'un nouveau produit. Les apparitions produits et les interventions de Steeve Jobs sont très rares. Et les produits ne sont distribués, pour test, que quelques jours avant leur sortie et seulement à quelques journalistes triés sur le volet.

La recette marche, l'IPad en est la preuve. Le bouche-à-oreille généré avant sa sortie avait été monstrueux, le jours de sa sortie aux Etats-Unis, la quasi-totalité de la presse Française en avait fait sa Une et quatre jours après sa sortie la marque était en rupture de stock,

3 - UNE COMMUNAUTE GRANDISSANTE DE FANS IRREDUTCIBLES

Apple n'a pas attendu l'essor du web 2.0 (Internet et réseaux sociaux) pour commencer à se constituer une communauté de « fans ».

En 1990, alors même que la pomme menaçait de disparaître, ces « fans » sont restés fidèles et se sont érigés comme véritables supporters de la marque.
Avec l'arrivé du Web 2.0, c'est l'euphorie.
On ne compte plus le nombre de blogs et sites dédiés à Apple et d'ailleurs, si l'on se réfère aux Google Pages Rank, certains d'entre eux sont plus influents que le site officiel lui-même.

Cette communauté est d'un intérêt incroyable pour Apple car si elle participe clairement au marketing viral, elle s'impose aussi comme défenseur de la marque.
C'est ce qui a été démontré lors de l'histoire des IPhone aux écrans qui explosent, Steeve Jobs n'a communiqué sur l'incident que parce qu'il avait été obligé par le secrétaire d'Etat, Hervé Novelli. Pour le reste, il a laisser ses fans gérer la crise.
Trop fort Steeve !