PQP? chocolat

Le WEB LOG 

Avis d'internautes, les pages jaunes opportunistes ?



Depuis le début de l'année, le leader Français des annuaires offre la possibilité aux internautes de donner leurs avis et de noter les professionnels inscrits sur son site.

Cette nouvelle option montre clairement que le groupe a pris acte de la « révolution 2.0 » et qu'il a compris toute l'importance de faire participer les « internautes-consommateurs ».

Chercher des avis d'autres consommateurs sur Internet, avant de prendre une décision d'achat, est devenu un reflex pour beaucoup d'entre nous. Pour chercher un commerce, le nom et l'adresse ne suffisent plus, il faut savoir comment ce commerce se positionne par rapport à la concurrence, et qui de mieux placé qu'un consommateur peut répondre à cette question ?

L'objectif pour les pages jaunes, en répondant à cette demande des internautes, est évidemment d'augmenter le « trafic » sur son site et ainsi, finalement, attirer un maximum de clients prêts à « mettre le paquet » pour être visible sur les Pages Jaunes.

Seulement si Jean-Marie Guille, directeur du groupe, ne parle que de modération et se défend de toute censure, on peut quand même douter de la pertinence de ces avis.
A y regarder de plus près, on constate que sur tous les restaurants de la ville d'Angers un seul établissement a une note négative (1,5/5 commentée très sobrement). Pour le reste, aucun d'entre eux ne va en dessous des 3,5 points (sur 5).
Étrange, non ? N'y aurait-il, à Angers, qu'une seule table à conseiller à notre meilleur ennemi ?
Les Pages Jaunes à vouloir manger à tous les râteliers ne risquent-elles pas de se fourvoyer ?

Toujours est-il que ce renouveau arrive un peu tard, la simplicité d'une recherche et la pertinence des résultats sur Google font perdre une grande partie de son intérêt au site des Pages Jaunes qui impose de remplir moultes informations pour parfois ne rien trouver ! La messe est dite, pour PQP, on ne peut pas miser tout une stratégie de communication sur les Pages Jaunes.